Actualités

Inauguration des travaux du lycée par la Présidente de la Région

-

Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire a inauguré, jeudi 15 février 2018, les travaux de restructuration du lycée professionnel Joseph Wresinski, à Angers, aux côtés de Philippe Trillot, Directeur diocésain de l’enseignement catholique du Maine-et-Loire, de Thierry Maingret, Directeur du lycée et de Jean-Marie Guilloteau, Président de l’OGEC, Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique.

Ce projet de restructuration de l’établissement répond aux priorités soutenues par la Région en matière d’accessibilité, de sécurité et de performance énergétique, avec le développement d’une démarche HQE.
Le programme de restructuration de l’ensemble immobilier sur le site Sainte Marie, a été lancé suivant trois phases.

La construction du bâtiment d’internat et de restauration initiée en 2016, pour un coût total de 2,072 M€, subventionné à hauteur de 1,2 M€ par la Région.

En 2017, le bâtiment de l’internat et de la restauration a été achevé. Le pôle d’hébergement peut désormais accueillir 250 internes et le restaurant scolaire de 450 places prévoit le service de 1 370 repas par jour, grâce à une organisation rationalisée des services, 200 repas étant destinés aux écoles du réseau. Le montant des investissements de cette phase s’élève à 4,4 M€, sur lequel la Région apporte un soutien à hauteur de 2,8 M€, selon le même ratio que précédemment.

Enfin, en 2018, la rénovation du site de Sainte Marie est engagée avec une estimation de fin des travaux au printemps 2019. A la livraison de l’ensemble des bâtiments, les lycéens scolarisés sur le site de Saint Serge seront transférés sur le site de Sainte Marie, devenu désormais lycée professionnel Joseph Wresinski.

Lors de son discours, Christelle Morançais a affirmé :
« 43% des jeunes lycéens dans les Pays de la Loire sont scolarisés dans des établissements d’enseignement privé sous contrat d’association avec l’Etat. Dans le respect de sa mission de service public, la Région accompagne la scolarité de ces 67 000 élèves par des mesures équivalentes à celles proposées aux élèves des établissements publics, en octroyant aux établissements des aides financières pour fonctionner au quotidien et investir sur le long terme. Ce financement, nous l’assumons au titre du principe d’équité privé / public que nous avons voulu rétablir depuis 2015 »